jeudi 4 mai 2017

Le nouveau rythme de l'apprentie jardinière

Première chose, dès le réveil, avant d'aller faire son p'tit pipi du matin, on se lève et on va voir ses plantes. On observe, on scrute, on tripote, et on gratte. On n'oublie pas de regarder la météo, le réflexe de base du jardinier consciencieux.

Les questions essentielles : quel temps va-t-il faire ? quelles températures ? vais-je pouvoir sortir mes plantations sur ma terrasse ? vais-je devoir les arroser aujourd'hui ? le terreau est-il encore humide ?

A ce propos, les professionnels et amateurs avertis conseillent d'arroser le matin ou bien en fin de journée, l'été.

En ce moment évidemment, mieux vaut éviter d'arroser le soir, surtout si vous laissez vos plants dehors la nuit. Ils risquent en effet de geler. Donc, on ne prend aucun risque. Si on n'a pas le choix et qu'on doit laisser nos plants dehors, il y a plusieurs moyens de les protéger la nuit : en les bâchant, en les mettant sous cloche, ou bien en achetant une serre pour balcon, etc.

Mais n'oublions pas qu'ici, on est sur le blog du jardinier fauché, donc un sac plastique de grande surface fera l'affaire. Faites quelques trous pour que ça respire, et n'oubliez pas de les enlever le matin.

Aujourd'hui, j'ai eu l'agréable surprise de constater que ma coriandre s'était redressée, fière et digne. En ce qui concerne la menthe, il ne se passe rien. Je ne sais pas combien de temps il faut attendre.

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos. 

Pied de tomates cerise

Coriandre qui se redresse

Trucs verts de carottes

Fraisiers

Nectarinier nain

Posté par la_jardiniere à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mercredi 10 mai 2017

Welcome les p'tits nouveaux !

Cela faisait déjà quelques temps que je voulais acheter deux pieds de tomates cerises supplémentaires. C'est chose faite depuis ce week-end. Ce sont deux variétés différentes. Je ne saurais pas vous donner précisément le nom des espèces, mais en tout cas, parait-il que c'est un bon moyen d'éviter que les pieds ne se refilent des maladies. Et puis, si l'un d'entre eux ne produit pas beaucoup, on pourra toujours compter sur l'autre.

Petite astuce : pour éviter d'utiliser les produits chimiques nocifs pour l'environnement, plantez des œillets d'Inde dans le même pot que votre pied de tomates, les œillets repousseront naturellement les pucerons.

Comme toujours, je suis dans ma lubie de couleurs qui pètent, j'ai donc choisi des pots vert anis qui contrastent plutôt bien avec la couleur orange des œillets.

Voici mes dépenses du WE : terreau de 40 litres (avec fumier) + billes d'argile (10L) + deux tuteurs + deux pots de 30 cm + deux plants de tomates cerises + deux œillets d'Inde = environ  25€.

Pour vous donner des nouvelles des anciens plantés il y a maintenant 1 mois, je dois dire que je suis assez optimiste : le plant de fraisier, qui était un peu feignant jusqu'à il y a encore 3 jours, a tout d'un coup sorti une belle fleur, et d'autres sont en préparation. Le premier pied de tomates commence à sortir de petits fruits. Le basilic pousse, on commence à apercevoir deux petites feuilles qui se distinguent de celles qui sont apparues en premier. La coriandre commence à ressembler à de la coriandre, quant au nectarinier, je constate que les fruits grossissent doucement mais sûrement.

La menthe est toujours au point mort. C'est à désespérer.

Ci-dessous quelques photos. 

18301781_792969904205664_5152069916299802672_n

18341773_792969897538998_675256588684319398_n

18342206_792969894205665_518084298126199514_n

18403413_792969900872331_1045684922513018878_n

Et pour ceux qui n'auraient pas la chance d'avoir beau temps aujourd'hui, je vous envoie une bonne dose de lumière.

18301247_792969890872332_5154704825122592682_n

C'est tout pour aujourd'hui.

Posté par la_jardiniere à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 15 mai 2017

"Omnibus ora certa est et tempus suum cuilibet caepto sub caelis"

... qui signifie : il y a pour tout un moment fixé et chaque entreprise a son temps marqué sous les cieux. Bref, autrement dit : "Tout vient à point à qui sait attendre". 

Le jardinage demande beaucoup de patience, j'en fais l'apprentissage depuis plusieurs semaines. J'avais bien lu sur les paquets de semis "récolte dans 60 jours", mais j'ai l'impression que ça fait deux ans que j'attends que ça pousse. C'est mon petit côté marseillais, avec une tendance assez poussée à l'exagération. En réalité, cela fait un mois pile poil que j'ai fait mes semis et mes plantations.

Je crois que j'ai mal choisi l'un des derniers plants de tomates, il a l'air chétif et rabougri,  je sens que ce n'est pas la super forme. Je ne sais pas si je fais tout comme il faut, même si j'ai diminué les arrosages puisque j'avais tendance à avoir la main lourde, et que je commence à devenir incollable sur les moucherons, araignées et autres acariens tueurs de plantes.

Je suis sur le qui-vive, je guette, je suis à l'affût de la moindre bestiole qui viendrait squatter l'un de mes pots. Un fraisier et un des plants de tomates (le premier), sont infestés de moucherons. Parait-il qu'il faut les laisser tranquilles, alors j'ai décidé de les tolérer. Nous cohabitons en bonne intelligence. Chacun sa fonction : eux ils bossent en équipe, et moi je check les travaux finis. C'est moi la patronne. Et au moindre écart, c'est décoction d'ail dans les ailes et adios la compagnie.

Mon nectarinier nain a perdu pas mal de fruits, apparemment rien d'inquiétant. Ceux qui résistent ont l'air de prendre des forces. J'ai hâte de déguster mes premiers brugnons, cet été.

Depuis quelques semaines, je tente de faire pousser un avocatier,  je suis avec grande attention son évolution. Le noyau s'est fendu en deux, mais la radicule (=racine) ne pousse pas. Je ne mets pas de photos pour le moment, mais si jamais ça prend, je ferai un billet spécial avocatier.

Le temps joue en ma faveur, il va faire 28 degrés sur la côte basque, et mes petits sont prêts pour leur séance de luminothérapie.

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos.

18447162_795259707310017_4646307664772984132_n

18447620_795259687310019_3644675977278860259_n

18485387_795259620643359_6949437439652722076_n

18485599_795259597310028_5290214119909763892_n

18486163_795259663976688_8830547249166764813_n

18446904_795259637310024_3438837822335364873_n

Posté par la_jardiniere à 10:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 15 juin 2017

Du bon, du moins bon... et de l'originalité !

Je dois dire que c'est assez surprenant. Les plantations sur lesquelles je misais m'ont fait, pour certaines d'entre elles, vraiment défaut : la coriandre n'est pas en forme, je pense à un problème de drainage... Ensuite, mon premier pied de tomates cerises, qui poussait vite et bien, et me faisait la promesse de belles productions, stagne. Des tomates ont poussé, sont devenues très grosses, mais n'ont jamais mûri. Je vous laisse découvrir  la photo d'une tomate à la forme bizarre  que j'ai recueillie hier. Je l'ai renommée la "tomate Lapinou". Oui, car elle semble avoir deux grandes oreilles en pointe sur le dessus (ne cherchez pas, elle ne pousse que chez moi !) Et enfin le nectarinier, qui semblait préparer de beaux fruits, n'a pour ainsi dire rien donné depuis 2 mois. Les feuilles se développent, j'avais réussi à éradiquer la cloque dont il souffrait. Depuis, le feuillage est bien vert et plus étoffé, mais les fruits ne bougent pas !

Quant aux bonnes surprises, je vous laisse découvrir  en photo mon pied de piments, mon pot de carottes, et mon pot de basilic. Deux autres pieds de tomates commencent à se réveiller. Il y a en un qui est presque aussi grand que moi et qui prépare plein de fleurs !

Je n'ai plus fait usage de décoction d'ail sur les autres pots, mais j'ai l'impression que ma menthe commence à souffrir. Quelques feuilles sont jaunes, il y a des taches grises, un peu comme si c'était l'oïdium. J'envisage de la mettre dans un plus grand pot et si ces traces ne disparaissent pas, de la traiter avec ma préparation à base d'eau et de lait, comme pour ma sauge officinale, qui elle, se porte très bien pour le coup.

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos.

19030527_812100648959256_2208438350039828917_n

19059888_812100568959264_5960543219077030516_n

19060191_812100502292604_79135765025606156_n

19105537_812100582292596_6082953273197693842_n

19113610_812100492292605_7368105471248929640_n

 

19113646_812100575625930_1019294495421339911_n

19113692_812100498959271_7862123059465583405_n

19113929_812100578959263_3195978095285076720_n

19146222_812100652292589_1686262489492491764_n

19149421_812100505625937_8522445828318980861_n

 

19105568_812100495625938_2403212726682993360_n

19247709_812100572292597_5344334415874579096_n

Posté par la_jardiniere à 14:17 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 15 juillet 2017

La subirrigation, kezako ?

Alors, quoi de neuf chez la jardinière ?

Eh bien, entre l'envahissement des insectes, les variations soudaines de température et les champignons, je dirais qu'on maintient le cap !

Mon immense pied de tomates cerises ne cesse de grandir, il doit atteindre 1,90 m, maintenant ! S'il ne cesse pas de pousser et qu'il arrive chez la voisine (pas franchement commode et quelque peu lunatique), ça ne va pas le faire. Quant à l'aspect technique de la chose, je suis à deux doigts d'aller cueillir mes récoltes avec un escabeau. 

Mon pied de piments se porte bien, en dehors des trous dans les feuilles faits par des bestioles mortes de faim, ça ne se passe pas si mal !

Quant aux fraisiers, c'est une autre histoire. Les fraises ont cramé parce qu'elles ont manqué d'eau. Et savez-vous pourquoi elles ont manqué d'eau ? Parce qu'on m'a conseillé de ne pas trop les arroser, en me disant que les fraisiers aimaient souffrir du manque d'eau. Alors, pour 5 arrosages sur les autres plantations, je n'arrosais les fraisiers qu'une seule fois. Total de l'opération, presque aucune fraise n'a tenu le coup, elles ont toutes grillé. Ça m'apprendra. 
Après renseignements pris, au contraire, les fraisiers ont besoin d'être arrosés fréquemment.

Demain, je vais refaire mes deux potions anti-bestioles dévoreuses de feuilles et anti-champignons : ma potion à base de lait contre l'oïdium et la décoction d'ail, car j'ai trouvé une nouvelle variété de chenilles vertes près de mon pot de basilic et dans l'un des pieds de tomates.  

J'ai décidé de recommencer une culture de basilic et de coriandre car celle-ci n'a pas tenu. 
Et cette fois-ci, pour le basilic, j'ai changé de méthode en pratiquant la subirrigation. Donc voilà, je subirrigue, et je dirais même que je subirrigue de fond en comble. 
J'ai planté mes semis la semaine dernière donc y a plus qu'à attendre. 
Voici le lien qui sera beaucoup plus explicite que de piètres explications ! 

https://www.youtube.com/watch?v=2ma_PYg26W4

Bises à vous et bel été à tous :)

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos !

19958961_830052420497412_4195185678978870637_n

19959304_830052433830744_4288619300471233962_n

19959355_830052497164071_5346286374964874731_n

19959429_830052430497411_1585804322963462781_n

19990233_830052427164078_283318195751506670_n

Posté par la_jardiniere à 01:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 28 août 2017

Ze Clafoutis aux Nectarines !

La semaine dernière, j'ai fait mon premier clafoutis aux nectarines. Mais pas avec n'importe quelles nectarines. MES nectarines ! oui ! celles qui proviennent de MON arbre fruitier nain ! Je l'ai dévoré en un temps record si bien que j'ai oublié de le prendre en photo.

Si cela vous tente, vous trouverez la recette du clafoutis sur le site Marmiton. J'ai suivi la recette à la lettre et j'ai ajouté quelques fraises de mon potager. Si vous aimez vraiment les fruits, je vous conseille de mettre 2 nectarines supplémentaires.

Voici le lien :

http://www.marmiton.org/recettes/recette_clafoutis-au-nectarines_92578.aspx

Concernant le reste, la coriandre est plus jolie que celle que j'avais faite pousser au mois d'avril. Une chenille verte y a élu domicile, elle s'est cachée sous une feuille et a fait son cocon. J'ai hésité à la déloger, et puis j'ai finalement décidé de la laisser là et d'en prendre soin, afin qu'elle puisse se transformer paisiblement. C'est peut-être le début d'une trêve entre les chenilles et moi.

Le jeune basilic se porte à merveille. J'en ai fait cadeau à une personne qui m'est chère et qui adore le basilic. Je lui expliqué les bases de l'entretien de cette plante. Je lui ai dit que tout résidait dans l'intention, et que s'il traitait sa plante comme un être vivant, lui parlait, lui donnait de l'amour et les soins nécessaires, alors elle lui donnerait de belles feuilles bien odorantes et bien vertes. Il m'a répondu : "ça a l'air compliqué ton truc..." C'est pas gagné. Bref, j'ai l'impression de me comporter comme une louve avec ses petits. C'est quand même inquiétant.

J'ai encore eu la surprise de voir que mon pied de piments repartait et me faisait de belles fleurs, ainsi que mon pied de tomates cerises. Et dernière nouvelle, les carottes poussent bien. J'en ai sorti une un peu tôt. Va encore falloir attendre un peu. 

Bref, Ze potager is not dead.

En tout cas, au printemps prochain, c'est sûr, je reprends un petit fruitier nain. Et ce sera un poirier très probablement. Je vous livrerai ma recette de gâteau au yaourt, aux poires et au rhum made by La Jardinière !

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos.

Fleurs de piments

21106466_854524004716920_8955329767018042450_n

21106662_854523994716921_6525345401172742371_n

Fleurs de tomates

Daïka se demande si cette carotte est son nouveau jouet...

 

21077670_854523998050254_8088023107798201271_n

Posté par la_jardiniere à 16:04 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 21 septembre 2017

Les derniers survivants !

Chers lecteurs et lectrices, bien le bonjour !

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais alors ici, au Pays basque, pour l'été indien, on repassera ! Cela fait seulement deux jours que le soleil est revenu, et malheureusement, mes plantations commencent à faire la tronche. Les dernières tomates cerises sont en train de pousser, ça sent la fin !

Par contre, je sens l'omelette aux piments arriver bientôt dans mon assiette ! Je pensais ce pied définitivement mort et il s'est remis à faire des pousses il y a quelques semaines ! J'en ai une petite quinzaine en préparation !

La coriandre et le basilic sont au top de leur forme et j'ai hâte de préparer mon premier pesto maison !

Allez, parce qu'il n'y a pas que des bonnes nouvelles et que je me dois d'être parfaitement honnête avec vous, j'ai eu quelques ratés sur cette fin d'été.

J'ai eu la chance de pouvoir déguster toutes mes nectarines, mais mon nectarinier a récemment subi une attaque bactérienne de la plus grande ampleur, si bien que j'ai dû arracher la plupart des feuilles. Je vous épargne les photos car c'est insoutenable... (!!!)  Il y avait des tâches blanches sur les feuilles, des toiles d'araignées, ainsi que des petites tâches marrons qui laissaient des traces sur les doigts. On m'a parlé d'une attaque d'araignées rouges alors j'ai humidifié un maximum et arraché les feuilles les plus atteintes. Mes fraisiers ont également été attaqués par ces bestioles et j'ai perdu les dernières pousses. La menthe et la sauge officinale n'ont pas tenu le choc non plus.

J'ai mis un point d'honneur à ne pas traiter chimiquement mes plantations et le goût était au rendez-vous. Je n'ai utilisé que du terreau bio et de l'engrais compatible avec l'agriculture bio. D'autre part, pour traiter les maladies de mes plantations, je n'ai utilisé que de la décoction d'ail faite maison pour repousser les indésirables (chenilles, en l'occurrence) et un mélange d'eau et de lait pour traiter l'oïdium. (recettes dans mes précédents billets)

De façon générale, je crois que je peux dire que j'ai beaucoup appris en 6 mois. Je vous dresse ici le bilan :

1ère leçon : jardiner nécessite humilité, amour et patience. Oui, les végétaux sont des êtres vivants. Ils s'épanouissent, tombent malades puis ils guérissent parfois, mais lorsque vous vous en occupez avec l'attention qu'ils méritent, vous êtes récompensés.

2ème leçon : le goût des fruits et légumes que vous cultivez vous-même n'a rien à voir avec le goût insipide de ce que l'on vous vend en supermarché.

3ème leçon : jardiner est un excellent moyen de déstresser. On ne pense à rien. On est content de voir que ça pousse, fier de voir nos efforts récompensés.

4ème leçon : jardiner sur sa terrasse ne nécessite pas de gros moyens financiers. Avec un peu de débrouille, on s'en sort facilement.

5ème leçon : je remets ça au printemps prochain !

J'ai pris la décision de ne pas faire pousser de légumes d'automne. Dès qu'il pleut, ma terrasse - pourtant couverte - se transforme en piscine municipale. Je rappelle que je vis au Pays basque et qu'il pleut plus qu'en Bretagne ! Je vais donc attendre mai 2018 pour recommencer à semer mes graines. J'ai également l'intention d'acquérir un nouvel arbre fruitier nain, je pense à un petit poirier ! 

Début octobre, j'irai glaner quelques infos pour apprendre à protéger les plantations que je pourrai récupérer au printemps prochain (fraisiers, nectarinier). Je pense à des serres de terrasse (la mienne fait environ 14 m²), ou des voiles d'hivernage.

Bref.

Je vous expliquerai comment je compte procéder, toujours à moindre frais, cela s'entend.

C'est tout pour aujourd'hui.

Ci-dessous, quelques photos. 

21685955_865849780251009_2587432572792142245_n

Coriandre

21761552_865849776917676_6998469745340303251_n

21764985_865849786917675_4269377207975113681_n

Posté par la_jardiniere à 13:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 3 octobre 2017

Retour de vacances, potager livré à lui-même !

Chers lecteurs, 

Je prends le temps de poster ce nouveau billet pour vous donner quelques nouvelles de mon potager. 

Je suis rentrée du Portugal hier, et je craignais en revenant de voir mes plantations complètement grillées ou noyées sous des trombes d'eau. Ici, on ne sait jamais ! Finalement, pas du tout ! 

J'avais prévu le coup en mettant des bouteilles d'eau dans les pots mais en rentrant chez moi, j'ai constaté qu'elles étaient toutes tombées par terre. Il a fait un temps pourri au Pays basque et c'est encore le cas aujourd'hui. Je reviens du sud du Portugal où il faisait 30 degrés, je peux vous dire que le choc thermique est assez rude. 

Les dernières tomates ont rougi, d'autres petites sont en préparation. Les piments ont bien poussé et ma coriandre est montée en fleurs ! Je ne sais pas trop quoi en faire, je vais la laisser pousser comme ça et on verra ce qui se passe... 

Je n'ai pas plus à ajouter, je vous laisse avec ces quelques photos de mon potager et quelques autres des paysages du Portugal, parce que pour être honnête, ma tête est restée là-bas ! 

Je vais prendre le temps de voir ce qui s'est passé sur vos blogs ! 

C'est tout pour aujourd'hui.

22154724_871393833029937_3713238440330048684_n

22195446_871393869696600_8860544899444948791_n

22195800_871393916363262_2747780156468251947_n

22221584_871393919696595_2266612747194688913_n

Quelques photos de l'extrême sud Portugal, dans le district de Faro. 

011 (2)

028

file4-1

051 (2)

024 (2)

Posté par la_jardiniere à 14:44 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,